CTREA région PACA peu de réponses …

Publié le mardi 18 mai 2021
  • PARTAGER
  • Twitter
  • Facebook
  • Avec un ami

Remplisser le formulaire ci-dessous afin d'envoyer cette page à un ami.
Communiqué partagé : CTREA région PACA peu de réponses …

* Champs obligatoires

CTREA du 18 mai 2021 pratiquement sans réponses aux questions des OS. Les sujets : les effectifs, la pandémie, distanciel, pédagogie : l' hybridation, les moyens : DGH - AESH le PREA

Sur les effectifs

Une baisse de 134 élèves est à signaler en PACA.

  • Pour le public : -33
  • MFR : -95 élèves
  • CNEA : +2 élèves
  • UNREP : -8 élèves

Le SRFD n’a plus aucun outil pour pouvoir évaluer l’évolution des formations en apprentissage à cause du changement de gouvernance du financeur. Les organisations syndicales sont unanimes sur le fait que chaque EPLEFPA via le CFA régional fasse le point sur l’évolution de leurs effectifs.

Sur 3 ans, les effectifs scolaires ont augmenté de 1.9% contrairement aux MRF.

Sur la pandémie :

La situation est stable. La fourchette est un peu basse. Les mises à jour sont faites régulièrement sur la base du déclaratif de chaque établissement.

Travail en distanciel :

85% des personnels.

Autotests : Ils sont arrivés et concernent les personnels et les apprenants.

Pédagogie : l’hybridation :

Les personnels ont utilisé PRONOTE. Un besoin en formation sur Pronote est apparu.

Les difficultés rencontrées :

  • Manque de concertation entre les enseignants.Élèves, apprenants isolés.
  • Manque de moyens.
  • Manque de formation concernant certains outils.
  • Sécurisation sur de droit à l’image.

Les moyens sur les établissements publics :

DGH :

240 000 heures avec une perte de 1300 heures.
Le SRFD a essayé de limiter la casse par rapport à la crise. Il y a une nette progression sur Orange, Marseille qui est due à une augmentation des effectifs.Sur Gap, Antibes, Hyères, Aix-Valabre la DGH a baissé suite à une baisse des effectifs.

les AESH :

Actuellement, il y a 44 AESH sur 12 établissements dont 2 en CDI

le PREA :

L’action « enseigner autrement » a été un succès. Les exploitations agricoles ont servi de support.